Biographies des héros spirituels de la terre de Géorgie, moniales, moines, ascètes, martyrs, clercs ou laïcs qui ont fait briller sur elle la Lumière du Christ!

mercredi 29 mars 2017

Saint Roi Démètre le Dévoué († 1289)


Mémoire 16/29 Mars


Le roi saint Démètre, aussi appelé "le dévoué", était un petit-fils de la reine sainte Tamara.

Dieu a envoyé beaucoup de tribulations à saint Démètre pendant son enfance, ce qui l'encouragea dans la foi à un âge précoce. Démètre était encore un nourrisson lorsque les Mongols tuèrent sa mère, la pieuse reine Gvantsa. Son père, le roi David V (1258-1269), mourut quand Démètre avait tout juste dix ans. Quand il atteignit l'âge de douze ans, la cour royale l'envoya à l'ordou mongol [1], au gouverneur Abaqa Khan (1265-1282). [2] Comme les Géorgiens étaient sous la domination mongole, ils demandèrent à Abaqa Khan de proclamer Démètre roi, et leur demande fut honorée.

Rempli de vertu, le roi Démètre gouverna la nation avec sagesse et bonté. La nuit, il sortait à la recherche des pauvres, des infirmes et des orphelins pour leur distribuer sa fortune. Le roi profita de périodes relativement pacifiques pour construire et restaurer les églises et les monastères et renforcer les fortifications.

Beaucoup de nobles objectifs du roi Démètre, cependant, ne furent jamais réalisés, parce que le Khan appelait constamment les soldats géorgiens aux armes. Un grand nombre des meilleurs soldats de Géorgie se battirent et périrent dans les batailles du Khan. Bientôt la Géorgie fut épuisée par la bataille et le sacrifice du sang de ses fils dans les guerres des nations étrangères. Les conflits internes commencèrent à déchirer tout le peuple géorgien, et en désespoir de cause, il commença à piller les terres et les villages qui appartenaient à sa propre Église.

Pendant cette période difficile, Démètre cédé à la tentation. Bien que déjà engagé dans un mariage de convenance politique, il enleva Natéla, fille du souverain de la Géorgie du Sud, Béka Jakéli. Elle donna à Démètre un fils, qu'ils nommèrent Georges (Giorgi). Il sera plus tard honoré du titre de Georges V "le brillant" (1314-1346).

Après la mort d'Abaqa Khan, son frère, Ahmad Tégouder (1282-1284), fut proclamé Khan. Dans la deuxième année de son règne, le frère d'Ahmad, Qongurdam, complota pour le renverser, mais il échoua. Peu de temps après, le fils d'Abaqa Khan, Arghoun (1284-1291), se révolta contre son oncle et s'empara du trône. Enfin, Bougha Chingsang, Premier ministre du Khan, organisa un complot contre Arghoun. Le 17 Janvier 1289, Bougha Chingsang fut exécuté avec ses complices.

Démètre, qui avait été en bons termes avec le Khan, fut alors convoqué à l'ordou du Khan comme membre présumé de l'intrigue. Roi Démètre devina immédiatement la raison de cette convocation: "Le Khan est très en colère et m'a appelé à lui", dit-il à sa cour. "Je suis certain qu'il a l'intention de me faire du mal, mais mon royaume se trouvera sans défense devant lui si je ne pars pas. Combien de chrétiens vont mourir ou devenir ses esclaves? Combien d'églises seront perdues? Vraiment ma vie ne peut pas être si précieuse que je puisse vivre et porter ce péché alors que de nombreuses âmes chrétiennes seront laissées à périr. C'est mon souhait d'aller au Khan. Que la volonté de Dieu soit faite: si je suis tué, je serai certain que mon pays est sauvé "!

La cour royale essaya de toutes ses forces de convaincre Démètre qu'il était insensé d'y aller, de rencontrer une mort certaine, et de laisser le pays sans gouvernement. Seul le Catholicos Abraham appuya la décision du roi Démètre et lui conseilla: "Si vous sacrifiez votre vie pour votre nation, nous, les évêques de ce pays, porteront vos péchés, et prierons Dieu pour que vous soyez compté parmi les saints martyrs. Car le Seigneur Lui-même dit, qu'il n'y a pas plus grand amour, que de donner sa vie pour ses amis (Jean 15:13). Et s'il est bon pour l'homme de donner sa vie pour un seul prochain, combien plus profitable est-il pour un homme de mourir pour l'amour de beaucoup d'hommes? "

En entendant ces mots, le roi se réjouit extrêmement et commença à préparer son voyage à l'ordou mongol. Il prit avec lui le Catholicos Abraham, un certain prêtre Moïse, son fils David, et plusieurs membres de sa cour.

A l'ordou les Mongols ne purent trouver aucune faute dans le jeune roi géorgien, mais ils l'emprisonnèrent quand même. Ensuite, un groupe de fidèles géorgiens fit irruption dans la prison pour le voir et lui offrit de l'aider à s'échapper. Le roi fut profondément ému par leur compassion, mais néanmoins il leur dit: "Je savais dès le début quelle mort j'allais souffrir, et j'ai offert ma vie pour ce pays. Si j'échappe à présent, la nation sera détruite. Que sert-il à un homme s'il gagne le monde entier, de perdre son âme? (Marc 8:36). "

Le Khan ordonné son exécution. Entièrement prêt à affronter la mort, le roi Démètre pria avec ferveur, reçut les Saints Dons, et rendit son âme au Seigneur. Ceux qui étaient présents furent témoins d'un miracle divin: le soleil s'obscurcit et une ombre sinistre enveloppa toute la ville.

Les saintes reliques du martyr royal Démètre étaient gardés jusqu'à ce que le Catholicos et le prêtre Moïse récupèrent secrètement le corps et, avec l'aide d'un groupe de pêcheurs de Tbilissi, ramènent le roi dans son pays natal. Il fut enterré à Mtskheta, dans le caveau de ses ancêtres dans la cathédrale de Svetitskhoveli.

Ô saint Démètre, martyr et roi, prie Dieu pour que nos âmes soient sauvées!

Version française de Claude Lopez-Ginisty 
d'après Archpriest Zakaria Machitadze 
Lives of the Georgian Saints  
Saint Herman of Alaska Brotherhood
Platina, California, USA/2006
+

Notes:
[1] Ordou: le camp militaire et siège des Mongols. Ce camp particulier des Mongols Ilkhanide résidait à Mughan dans l'Azerbaïdjan.
[2] Abaqa Khan était chef des Mongols Ilkhanide (descendant du frère de Koubilay Khan, Houlegou).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire