Biographies des héros spirituels de la terre de Géorgie, moniales, moines, ascètes, martyrs, clercs ou laïcs qui ont fait briller sur elle la Lumière du Christ!

jeudi 11 août 2016

Saint martyr Eusthate (Evstati) de Mtskheta († 589)



Mémoire le 29 juillet/ 11 août

Saint Eusthate (Evstati), persan par filiation, était un adorateur du feu nommé Gvirobandak avant son baptême dans la foi chrétienne. Quand il arriva en Géorgie et s'installa à Mtskheta, il fut profondément attiré parr les mœurs et les traditions du peuple géorgien, et il décida de se convertir au christianisme.

Sa décision entraîna un grand risque, car les Perses dominaient l'Est de la Géorgie, persécutant les chrétiens et les forçant tous à adorer le feu, comme ils le faisaient. Le Catholicos Samuel (Samoel), baptisa lui-même Gvirobandak et le nomma Eusthate. Le nouveau converti épousa bientôt une femme géorgienne et fut entièrement assimilé dans la société géorgienne et la vie de l'Église.

Un jour, les Perses qui occupaient Mtskheta invitèrent Evstati à une célébration, mais il refus, en disant: "Je suis marqué du sceau du Christ et très éloigné de toutes ténèbres!"

Après la célébration, les adorateurs du feu signalèrent Eusthate à Oustam, chef de la Forteresse de Mtskheta. Le chef convoqua Eusthate et le menaça, disant: "Tu ne resteras pas chrétien sans punition. Si tu ne renonces pas volontairement à cette voie de malheur, de graves tortures t'attendent! "

Saint Eusthate lui répondit , en disant: "Pour l'amour de Christ, je suis prêt à supporter non seulement la torture, mais même la mort avec joie!" Puisqu'il n'avait pas lui-même le pouvoir de punir Eusthate, Oustam envoya l'accusé au marzban Arvand Goushnasp. Ensuite, les délateurs apparurent de nouveau devant Oustam et indiquèrent que sept autres adorateurs du feu s'étaient convertis au christianisme. Les huit d'entre eux furent liéa de chaînes et escortés à Tbilissi.

Le marzban furieux ordonna à ses serviteurs de raser la tête et la barbe des captifs, de faire des trous dans leur nez, de suspendre un poids autour de leur cou, d'entraver leur corps dans les chaînes et de les jeter en prison. Quiconque reniait le Christ devait être pardonné. Deux des victimes, Bakhdiad et Panagoushnasp, ne purent pas supporter la souffrance et renièrent le Christ.

Le marzban les libéra, tandis que les six hommes saints - Goushnaki, Eusthate, Borzo, Perozak, Zarmil et Stéphane (Stepane) restèrent en prison.

Six mois plus tard Arvand Goushnasp fut convoqué en Perse, de sorte que le Catholicos Samuel, le chef Grégoire (Grigol) de Mtskheta et le noble Arshousha profitèrent de l'occasion pour lui demander de libérer les chrétiens persans emprisonnés. Arvand Goushnasp céda à la demande des dignitaires géorgiens, mais avertit que les convertis chrétiens trouveraient bientôt la mort.

Pendant ce temps, le traître Bakhdiad tomba malade et mourut d'épilepsie, alors que Panagoushnasp vivait dans une terrible pauvreté.

.. Trois ans plus tard Vejan Bouzmir fut nommé nouveau marzban de Kartli, et les prêtres païens rapportèrent à nouveau la conversion d'Eusthate et de Stéphane. Saint Eusthate demanda à voir sa famille et lui dit: "Adieu, car je ne suis pas destiné à revenir à la maison. Je ne vais pas trahir le Christ, et pour cela, ils ne vont pas me pardonner. L'emprisonnement et la décapitation m'attendent à Tbilissi. Mes restes seront amenés ici selon la volonté de Dieu."

Eusthate et Stéphane furent escortés devant le nouveau marzban, et Eusthate déclara devant lui qu'il ne voulait pas renier le Christ. Le marzban furieux ordonna qu'il soit jeté en prison et que sa tête soit coupée la nuit et son corps jeté derrière le mur de la forteresse, pour être mis en pièces par les oiseaux. Selon les directives, les serviteurs du Marzban décapitèrent le saint et jetèrent son corps dans l'abîme derrière le mur de la forteresse.

Mais un groupe de fidèles chrétiens localisèrent le corps de saint Eusthate et l'amenèrent en secret à Mtskheta. Le Catholicos Samuel accueillit les saintes reliques quand elles arrivèrent, et avec grand honneur elles furent enterrées dans la cathédrale de Svetitskhovéli sous la table de l'autel.

À juste titre, tu acquis ton nom honorable, ô invincible martyr Eusthate. Ne cessez pas de protéger ceux qui te chantent !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire